Tomber amoureux : le plus grand des mystères

Qu’est-ce que tomber amoureux ? Suis-je en train de tomber amoureux(se) ? Telles sont des questions auxquelles nous sommes tous un jour confrontés. Scientifiques, sociologues, anthropologues, écrivains… beaucoup ont tenté d’apporter une réponse. Une explication revient très souvent : tomber amoureux, c’est comme tomber d’une chaise. Albert Einstein disait d’ailleurs : « ce n'est pas à cause de l'attraction terrestre que des gens tombent... amoureux ! ». Mais comment expliquer ce phénomène incontrôlable ?
Couple enlacé

La magie de la chimie

Pour les scientifiques, c’est l’explication chimique qui prime : le système olfactif est le premier à entrer en scène pour capter les phéromones de l’autre et déterminer ainsi le degré de compatibilité. Le chef de file de la tempête hormonale qui nous anime au moment de tomber amoureux est la phényléthylamine, l’amphétamine naturelle du bonheur. Puis, au fil du temps, le sentiment amoureux évolue, puisque c’est l'ocytocine, baptisée « l’hormone de l’attachement », qui est produite en masse. L’expression « l’amour est une drogue » prend ici tout son sens !

 

Sur le même sujet : que souhaite vraiment une femme qui cherche un homme ?

 

Phénomène imprévisible, incontrôlable et encore incompris ?

Du point de vue des sociologues, tomber amoureux se traduit par une envie soudaine de ne former qu’un avec l’être aimé, envie soudaine qui devient un besoin quasi vital. L’autre ne peut être que la seule source de bonheur et de bien être, et le seul pouvant satisfaire ce besoin. Le psychanalyste américain Erich Fromm1 expliquait que « l'amour consiste à prendre soin de l'autre, à s'inquiéter pour lui, à le respecter et à essayer sans cesse de le connaître davantage ». Ainsi, sous l’angle sociologique, il y a un signe qui ne trompe pas et qui permet de reconnaitre l’état amoureux : nous sommes prêts à tout pour satisfaire la personne aimée.

Selon la célèbre anthropologue Hélène Fisher2, tomber amoureux correspond au moment où l’on ne voit plus les défauts de l’autre, lorsque l’être aimé devient la personne idéale et que l’on ne peut envisager quelqu’un d’autre à sa place. Sa théorie revient donc à expliquer que l’on ne peut être véritablement amoureux de deux personnes à la fois.

 

Sur le même sujet : online dating, une nouvelle façon de séduire

 

Tomber amoureux : un sujet qui passionne la littérature

De Proust à Shakespeare, nombreux sont les génies littéraires qui ont essayé de répondre à cette question délicate. Ils tentent, à travers des histoires passionnées, dans leurs contes, poèmes, tragédies et autres récits, de décrire, le plus fidèlement possible, les différentes émotions qui nous animent quand on est en train de tomber amoureux. Alphonse de Lamartine3 écrivait par exemple « un seul être vous manque, et tout est dépeuplé », rejoignant finalement, avec plus de poésie, les explications scientifiques et sociologiques.

Le sentiment amoureux est donc encore aujourd’hui un sujet d’étude qui passionne et concerne le plus grand nombre. Enfin, concluons cette question sur une citation du philosophe et écrivain français Jean-Paul Sartre : « c'est là le fond de la joie d'amour, lorsqu'elle existe : nous sentir justifiés d'exister ». Car, en effet, qu’est-ce qu’une vie sans amour ?

Lire également :

  • Philippe et Linda
    Philippe et Linda sont tombés amoureux

    Suite aux questions type de ELITEDATING que nous nous sommes posées l'un à l'autre, nos réponses réciproques nous ont plu et nous nous sommes rapidement contactés par message. S'en est suivi un contact téléphonique.

    Lire l'histoire de Linda et Philippe

  • Mariane et Michel
    L'histoire de Michel et de Mariane

    « Comme elle désirait rencontrer un prince charmant, j’ai essayé de la séduire ! Notre première rencontre a eu lieu un vendredi, le 25 juillet 2014 à la foire de Libramont. »

    Continuez à lire leur histoire...

     

  • Marie et Jeremy
    Marie et Jeremy se sont rencontrés sur EliteDating

    Comment un petit sourire peut-il devenir de l'amour ? Ce simple échange de sourires initial a entraîné un florilège de messages et de mails, suivi de très longues conversations téléphoniques.

    Découvrir l'histoire de Marie et Jeremy