5 tue-l’amour que l’on ignore pouvant ruiner un rendez-vous

5 tue-l’amour que l’on ignore pouvant ruiner un premier rendez-vous

Ne pas présenter sa famille le premier jour, pas de fautes d’orthographe par messages, ne pas parler de ses ex-relations, ne pas porter de jogging le jour J… Les faux-pas du premier rendez-vous sont tous plus ou moins évidents. L’étude « Les pires tue-l’amour pour les célibataires belges ? » réalisée auprès de 365 membres par le site de rencontre ELITEDATING*, révèle cinq faux-pas surprenants qui peuvent ruiner un premier rendez-vous :

  1. Le pourboire, plus important que l’addition

Le préjugé voulant qu’une femme attende d’un homme qu’il l’invite au restaurant c’est fini ! Hommes et femmes sont 24 % à penser que ne pas donner de pourboire est un tue-l’amour (contre 6 % pour « ne pas proposer de payer la note au restaurant »).

  1. Pas de mal à être obsédé par son téléphone… à condition d’être un homme

« Regarder son téléphone en permanence » a détrôné toutes les réponses à la question « quels sont les pires tue-l’amour lors d’un premier rendez-vous ? » selon les hommes ; alors que les femmes sont seulement 10 % à y accorder de l’importance. Sont-elles plus tolérantes ou les hommes considèrent-ils que le sexe opposé est plus accros ?

  1. Un mauvais baiser vaut mieux qu’une mauvaise haleine

Seulement 2 % des sondés estiment que « mal embrasser » est un tue-l’amour lors d’un premier rendez-vous contre 60 % pour « une mauvaise haleine ».

  1. Tongs 1 – Chaussette blanches dans chaussures noires 0

Associer chaussettes blanches et chaussures noires est définitivement pire que de porter des tongs lors du 1er rendez-vous (c’est un tue-l’amour pour 26 % des sondés, contre 19 % pour « porter des tongs » au premier rendez-vous). Ce fashion faux-pas est également pire que de garder ses lunettes de soleil à l’intérieur (8 %) selon les célibataires belges hommes et femmes !

  1. Mentir sur son âge ou son poids jugé plus acceptable que sur sa consommation d’alcool

Les célibataires belges sont visiblement plus craintifs quant à retrouver quelqu’un trop saoul(e) lors du premier verre – ou plutôt des premiers verres – qu’avec quelques rides / kilos de plus !

Rendez-vous raté : les femmes fuient – les hommes s’accrochent

Seulement 5 % des femmes ont répondu « Non, je ne ferai jamais ça » à la question « Avez-vous déjà mis fin à un premier rendez-vous prématurément ? » … contre 37 % des hommes ! Elles sont par ailleurs 75 % à répondre « Non, mais je pourrais le faire si cela s’avère nécessaire » et même 20 % à l’avoir déjà fait.

71 % des célibataires belges sondés sont cependant honnêtes et préfèrent dire la vérité s’ils devaient quitter un rendez-vous prématurément à cause d’un tue-l’amour.